L’addiction au jeu, quelles solutions pour s’en sortir ?

Il est indéniable que les jeux d’argent procurent un plaisir intense, particulièrement décuplé lorsque les résultats sont en votre faveur ! C’est tellement passionnant et, en plus, vous avez l’embarras du choix : la roulette, le poker, les machines à sous, les jeux à gratter…

Or, pour bon nombre de joueurs, cette activité est devenue quotidienne. C’est donc régulièrement qu’ils s’adonnent avec plaisir à leur jeu favori ! Oui, mais… Cela peut devenir dangereux ! Car, sans même s’en rendre compte, ils peuvent tomber dans la spirale infernale de la dépendance.

 

Mais comment est-il possible de devenir accro aux jeux d’argent ? Pour vous, nous avons décortiqué le sujet.

 

Qu’est-ce que l’addiction aux jeux d’argent ?

 

A l’origine, ce sont les sensations grisantes ressenties lors du jeu, qui provoquent une addiction. Le joueur est alors dans un état d’excitation qui le galvanise, et l’adrénaline est à son comble. Il se sent tout puissant, invincible même ! Friand de ces sensations, il retente l’expérience, encore et encore, de manière à les ressentir à nouveau.

 

Le joueur est alors victime de pulsions, et le jeu d’argent tourne à l’obsession. L’individu doit jouer, sinon il n’assouvit pas ce qui est devenu un besoin. Car, à ce stade, on ne parle plus de plaisir, mais bien de besoin compulsif. Cette nuance est très importante, car le joueur estime que jouer est tout aussi vital que de manger par exemple, voire même plus important, encore ! Il perd alors le contrôle sur lui-même… et sur son portefeuille !

Et c’est la descente aux enfers ! Plus le joueur accorde de temps à son addiction, plus il en oublie de vivre. Il délaisse ses amis et sa famille, n’a plus d’autre passion que le jeu et finit par s’isoler. Il va même jusqu’à mentir à son entourage pour pouvoir continuer à jouer !

 

Loin d’être lucide, le joueur refuse bien souvent d’admettre qu’il est victime de sa propre dépendance. Pire encore, il se trouve des excuses afin de poursuivre le jeu indéfiniment. Et, plutôt que de combattre cette addiction, même lorsqu’il est tout à fait ruiné, il s’enfonce plus encore dans l’oubli de la réalité. Il va même jusqu’à s’inventer des théories farfelues ou faire appel à des porte-bonheur, afin de lui porter chance. Or, les résultats des jeux d’argent sont bien souvent le fait du hasard !

Les conséquences peuvent finalement être désastreuses : isolement social, ruine financière, perte de confiance en soi, dépression… Bref, l’addiction est un problème qu’il ne faut pas prendre à la légère !

 

Quelles sont les solutions pour s’en sortir ?

 

Ces solutions dépendent avant tout du type de jeu d’argent auquel s’adonne le joueur. Certaines sont, en effet, plus faciles à mettre en place que d’autres. Voici quelques pistes :

 

S’imposer des limites

 

Il s’agit d’appliquer l’adage « Toutes les bonnes choses ont une fin ! ». Autrement dit, le joueur doit s’imposer des limites avant de démarrer la partie et, surtout, les respecter. Pour y parvenir néanmoins, il doit non seulement avoir admis être dépendant, mais également disposer d’une certaine force de caractère. Il peut alors tenter de maîtriser son addiction tant que faire se peut et de la contenir au sein de limites.

Ces limites doivent avoir deux dimensions : financière et temporelle. Cela signifie que le joueur doit limiter son temps de jeu, ainsi que le budget qu’il lui accorde.

 

Enfin, précisons que le joueur a tout intérêt à renouer avec le monde réel. Il ne doit donc pas rejouer les gains qu’il remporte, mais les utiliser de manière à se faire plaisir : cinéma, shopping, thalassothérapie…

Et s’il perd, il ne doit surtout pas retenter sa chance au-delà de ses limites budgétaires !

 

L’interdiction de casino

 

Si sa dépendance concerne les jeux de casino, tels que les machines à sous ou la roulette, le joueur peut toujours demander à se voir refuser l’entrée de tous les casinos. Ainsi, même s’il subit une crise de manque, il ne pourra assouvir ses pulsions. Son portefeuille s’en portera alors beaucoup mieux !

 

Consulter un psychologue

 

Certains psychologues sont spécialisés dans l’addiction en tous genres. Le joueur a donc tout intérêt à prendre contact avec l’un d’eux, qui établira ensuite une thérapie efficace sur base de son profil. A noter que cette thérapie ne peut fonctionner qu’avec le consentement du patient ! Si celui-ci refuse l’existence même de son addiction, les résultats seront nuls.

 

Intégrer une clinique spécialisée

 

Cette solution est quelque peu radicale, et touche les cas les plus extrêmes. Les cliniques spécialisées sont donc prévues pour les joueurs désespérés. Pour y parvenir, cette alternative élimine toute tentation du quotidien de ses patients, tout en leur proposant de se reconstruire peu à peu, notamment par le biais de séances de thérapie, de témoignages d’anciens joueurs accros…